Etude sur le tourisme en région PACA : les voyageurs utilisant Airbnb, meilleurs ambassadeurs de la destination

C’est une encore bonne nouvelle pour la communauté Airbnb ! En plus d’avoir généré un impact économique de près d’un milliard d’euros dans la région l’année dernière, Airbnb garantit également une meilleure expérience en région PACA.

En effet, selon une étude du cabinet TCI Research (indice TravelStat) l’impact d’Airbnb en terme de qualité d’expérience des voyageurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur est largement supérieur à la moyenne des autres voyageurs. 

Voici les résultats de cette étude :

  • Les voyageurs sur Airbnb sont les meilleurs ambassadeurs de la région PACA. En effet les voyages via Airbnb génèrent une intention de recommandation de la destination Provence-Alpes-Côte-d’Azur supérieure à la moyenne. C’est un aspect particulièrement intéressant puisque les voyageurs sur Airbnb sont plus actifs sur les réseaux sociaux que les autres voyageurs. Le fait qu’ils s’expriment davantage encouragent également les voyageurs internationaux à venir en France. À terme, ce phénomène crée des retombées positives pour l’ensemble des acteurs du tourisme en région PACA. 
  • Les voyageurs sur Airbnb sont également plus satisfaits que la moyenne en ce qui concerne le sentiment de sécurité, l’un des critères majeurs déterminant pour la qualité de l’expérience globale d’une destination.
  • Les voyageurs sur Airbnb sont plus actifs et pratiquent davantage d’activités durant leur séjour, en particulier orientées vers la culture, la « découverte » et les activités en soirée. Ceci a une influence positive sur l’exploration de la destination au cours des  différents moments  de la journée.
  • Les voyageurs sur Airbnb sont largement plus satisfaits de leur hébergement en matière de qualité générale, d’accueil humain et de rapport qualité-prix perçus.
  • Les voyageurs sur Airbnb sont plus satisfaits que la moyenne sur certaines facettes de leur expérience de la région, en particulier la restauration, les spectacles culturels, la vie nocturne, la facilité de parking ou la  communication avec la population locale.

Pour lire le rapport en entier, cliquez ici :