“Au-delà des villes” : comment Airbnb contribue à une meilleure cohésion des territoires

Depuis bientôt 10 ans, Airbnb permet à chacun de bénéficier des retombées positives du tourisme. En effet, les hôtes conservent près de 97% des revenus générés par le prix de la location de leur logement et les voyageurs réalisent près de 42% de leurs dépenses là où ils passent leur séjour. Cet impact économique est significatif dans les aires urbaines, mais surtout dans les zones rurales où Airbnb contribue à réduire la fracture territoriale.

La majorité de la population vivant en ville, les investissements publics y sont de plus en plus concentrés, et ce, au détriment des zones plus rurales. Cela participe à la fracture économique entre les territoires urbains et ruraux. En tant qu’acteur majeur d’un tourisme responsable, nous pensons chez Airbnb que le partage de logement est un moyen unique d’améliorer la cohésion territoriale, puisque nous donnons l’opportunité à chacun, où qu’il vive, de bénéficier des retombées positives du tourisme.

Si le développement d’Airbnb s’est initialement concentré dans les villes, la croissance de la communauté dans les zones rurales ne cesse de s’intensifier, allant jusqu’à dépasser largement celles des aires urbaines. Pourquoi ? Tout simplement parce que nous collaborons activement avec les acteurs locaux afin que le tourisme contribue à la revitalisation de ces territoires souvent délaissés. Nous sommes en effet persuadés que le partage de logement permet d’y attirer des voyageurs du monde entier dans des destinations hors des sentiers battus qu’ils n’auraient pas visités sinon.

1 milliard d’euros

Ce sont les revenus générés par les hôtes Airbnb hors des zones urbaines en 2016 dans les 11 pays étudiés pour ce rapport

8,5 millions

C’est le nombre d’arrivées voyageurs en 2016 dans des logements situés hors des villes dans les 11 pays étudiés dans ce rapport

Durant notre étude, nous nous sommes aperçus que bon nombre de villages en France ne disposaient pas d’hôtels, privant ainsi les localités de l’accueil de voyageurs et donc, des retombées économiques du tourisme. Dans ces villages, le partage de logement est la seule solution d’hébergement. C’est bien un véritable bouleversement du tourisme, au bénéfice des territoires ruraux.

Bâtie sur des données exhaustives, enrichie d’histoires d’hôtes, cette étude revient également sur les différents partenariats qu’Airbnb a noués avec les acteurs publics locaux. Il dévoile également la façon dont Airbnb participe à l’échelle mondiale au développement économique des territoires les plus reculés grâce à l’investissement d’une communauté d’hôtes qui ne cesse de s’agrandir.

La communauté Airbnb dans les zones rurales en chiffres

  • 47 000 : c’est le nombre de logements proposés par la communauté Airbnb en 2016 en zones rurales  
  • Le nombre de logements en zones rurales a augmenté de 88% en 2016
  • La part des femmes hôtes représente 60%
  • L’âge moyen des hôtes en zones rurales est de 50 ans
  • 105 millions d’euros : c’est le complément de revenus touché par les hôtes en zones rurales en 2016

Marielle, hôte à Châtillon-en-Dunois

Marielle, 44 ans, est une passionnée de la campagne française. Née à Paris, elle a vécu en Australie et en Irlande avant de s’installer à Châtillon-en-Dunois, dans l’Eure-et-Loire, ville dans laquelle son père est maire depuis 37 ans. Ce village de moins de 900 habitants est situé à deux heures au sud de Paris. 

Le souhait de Marielle serait de réussir à revitaliser la campagne afin de lui rendre ses lettres de noblesse. C’est la raison pour laquelle, il y a 14 ans, elle a créé Agricool, une association locale qui a pour mission de dynamiser le village et ses alentours. Elle organise régulièrement des brocantes, des tombolas, des expositions de peintures et des évènements sportifs. Marielle a toujours été engagée dans l’échange et le partage d’expériences. Elle adore lorsque les gens se rencontrent, se découvrent et passent tous de bons moments entre eux.

Partager son logement sur Airbnb a permis à Marielle de créer de nouvelles relations entre les gens. “Airbnb est l’une des meilleures façons pour rendre plus attractifs les villages en France, mais aussi dans le monde entier”, explique-t-elle convaincue. Elle considère Airbnb comme un mouvement et une communauté mondiale. Pour elle, le partage de logement met en relation les gens d’une façon unique et très locale. Son prochain défi : créer les “Portes Ouvertes Airbnb” dans son village et ses alentours avec d’autres hôtes sur Airbnb !

Quand Marielle accueille des voyageurs Airbnb, elle met sa casquette d’hôte parfaite. Elle prépare des salades de fruits, donne des conseils pour faire des balades dans le coin et offre un petit pot de confiture fait-maison lorsque les voyageurs s’en vont. “C’est ma façon de les remercier d’avoir passé un peu de temps chez moi !”. Grâce au complément de revenus qu’Airbnb lui octroie, Marielle finance les travaux de sa maison et entretient son jardin. Mais elle partage son logement surtout pour rencontrer de nouvelles personnes et pour partager la beauté de sa vie : le quotidien à la campagne.