Impact économique Airbnb reverse 7,3 millions d’euros de taxe de séjour en France et étendra la collecte à de nouvelles villes

Partout dans le monde, Airbnb travaille avec des villes pour simplifier la collecte de la taxe de séjour. En France, Airbnb a été la première plateforme à mettre en place la collecte automatisée de la taxe de séjour. Au titre de l’année 2016, Airbnb a collecté la taxe de séjour dans ses 19 premières destinations en France et aujourd’hui nous avons le plaisir d’annoncer que cette initiative a généré 7,3 millions d’euros de recettes pour ces municipalités.

En collectant et reversant la taxe de séjour pour le compte des hôtes en France, Airbnb simplifie un processus jusque là complexe. Cela permet aux villes de bénéficier de ces retombées économiques positives puisque ces revenus seront investis dans des projets touristiques sur leurs territoires, ce qui renforcera l’attractivité de la destination France.

Une collecte de la taxe de séjour étendue à de nouvelles villes au printemps 2017  

Au printemps 2017, Airbnb étendra cette initiative et collectera la taxe de séjour pour le compte des hôtes dans 31 nouvelles destinations prisées des voyageurs Airbnb dans les régions françaises, dont des stations de ski dans les Alpes et les Pyrénées. Airbnb collectera ainsi la taxe de séjour dans 50 villes de France à partir du printemps 2017. Ce processus automatisé concernera toute réservation d’un séjour dans ces villes.

Ces villes sont les suivantes:

  • Angers
  • Colmar
  • Boulogne Billancourt
  • Brest
  • Perpignan
  • Aix-en-Provence
  • Arles
  • Rennes
  • Grenoble
  • Dijon
  • Clermont-Ferrand
  • Arcachon
  • Versailles
  • La Baule-Escoublac
  • Le Mans
  • Deauville
  • Lacanau
  • Nîmes
  • Grasse
  • Huez (dont L’Alpe d’Huez)
  • Les Belleville (dont Saint-Martin de Belleville, Val Thorens et les Ménuires)
  • Morzine – Avoriaz
  • Bourg – Saint- Maurice (dont Les Arcs)
  • Val d’Isère
  • Megève
  • Les Allues (dont Meribel)
  • Tignes
  • Aime-La-Plagne (dont La Plagne)
  • Les Deux-Alpes
  • Saint-Bon Tarentaise (dont Courchevel)
  • Saint-Lary

Si possible courant 2017, nous souhaitons étendre cette collecte à l’ensemble des villes françaises qui ont mis en place une taxe de séjour au réel, où nous avons dès lors la possibilité de collecter et reverser cette taxe. Dans cet objectif, nous travaillons conjointement avec l’administration fiscale qui développe un système devant nous permettre de collecter de manière automatique et de reverser la taxe de séjour dans toutes les villes concernées.

Un impact global

Depuis 2014, Airbnb a reversé plus de 175 millions d’euros de taxe de séjour dans plus de 220 villes partout dans le monde. Nous allons continuer à travailler avec les autorités publiques du monde entier afin qu’il soit toujours plus facile pour les hôtes de payer ces taxes, lorsqu’elles sont dues.

A propos de cette annonce, Emmanuel Marill, Directeur d’Airbnb France a déclaré:

“Nous voulons continuer à travailler avec les villes afin de simplifier la collecte et le reversement de la taxe de séjour pour les hôtes sur Airbnb. Pionniers au sein de notre industrie, nous voulons permettre aux villes et aux territoires de bénéficier davantage des retombées économiques du tourisme et de notre communauté.”